Shengyang J-31: le F-35 de l'empire du milieu ?

Il ressemble à un F-35 auquel on aurait rajouté des pièces de F-22 avec un arrière de F-15... mais après tout les mêmes causes créent les mêmes conséquences et un avion furtif ressemble à un autre avion furtif. Non ? Mais si...

Indépendamment des rumeurs de copies, des appréciations sur ses qualités de vol, sa furtivité réelle ou des prospectives sur son avionique, reste que le Shengyang F-31 est un avion de combat nouveau (ce qui n'est plus si courant depuis que les programmes se comptent en demi-siècles), et pas des plus laids, bien au contraire.

 

Après des années de fabrication sous licence, puis d'adaptations, la Chine explore sa voie en la matière, et - comme pour l'art - il y a toujours très grand intérêt à voir comment chaque culture exprime sa différence dans le domaine technique, notamment par les choix qu'elle réalise.

Premier enseignement du J-31 : manifestement, la formule bimoteur libérée de l'énorme espace de la cellule prévu pour abriter la soufflante de la version B aurait été seyante sur le F-35...   : )

Pourquoi avoir choisi le J-31 ? Parce que le sujet est peu traité (et aussi parce que l'on en avait envie).